Menu

Le concept

Restore est un magasin de réemploi qui s’apparente à une recyclerie/ressourcerie.

Ainsi, les objets commercialisés chez ReStore ont été collectés en déchèterie ou en apport volontaire auprès de propriétaires qui n’en avaient plus d’utilité mais qui souhaitaient leur donner une seconde vie. A terme, ReStore comprendra sur un territoire donné, un centre de récupération, de valorisation-restauration-réparation, de revente d’objets et d’éducation à l’environnement. Son approvisionnement peut se faire par différents moyens : en déchèterie, par la mise en place d’une collecte dédiée (opération débarras, ..), ou par apport volontaire (via des conteneurs maritimes par exemple pour des grands ensembles ou en dépose directement sur le magasin).
Issue de l’économie solidaire et actrice du développement local, l’activité réemploi tisse de nombreux partenariats, crée des emplois, privilégie le service à la population et est attentive à la qualification et à l’épanouissement de ses salariés. Mais cette activité est également une nouvelle approche de la société : Cette nouvelle approche s’oppose à la consommation classique dite «  linéaire » : Acheter des objets neufs dont il faut puiser dans les ressources naturelles pour les fabriquer, jeter ces objets une fois qu’ils sont devenus obsolètes, dans la poubelle alors qu’ils peuvent servir à d’autres.

Elle permet de modifier les modes de consommation, de prendre conscience des effets néfastes de la surconsommation (production de déchets issus d’objets inutiles et futiles), et de ses conséquences sur une population déjà financièrement fragile. ReStore recrée du sens, des valeurs autour d’un projet fédérateur. C’est un endroit privilégié pour recréer du lien social, de l’utilité aux biens et aux personnes, pour en faire un fantastique lieu d’épanouissement pour l’économie sociale et solidaire.
ReStore permet également à ses clients de faire des achats responsables sans impact sur l’environnement, à des coûts en dehors du marché, et constitue une plateforme intéressante pour venir y adosser des associations et des activités en lien avec son modèle : boîte à livre, restaurant offrant des menus issus d’invendus de la distribution classique, animations d’ateliers créatifs, de réparation, ….

ReStore est ouvert depuis le 7 octobre 2017, c’est le premier magasin porté par Triselec et il a été volontairement implanté à Roubaix dans le quartier de l’Alma, sur un territoire Zéro Déchet, en politique prioritaire de la Ville, face à Blanchemaille byEuratech’ (incubateurs et hébergeurs d’entreprises du numérique et des nouvelles technologies), et de l’entreprise Dagoma, qui commercialise des imprimantes 3D pour le tout public.

La solution déployée répond donc aux besoins du territoire, et s’adapte à ses codes : magasin de centre-ville, urbain et en connexion avec les universités (écoles de graphisme du territoire ENSAIT, Cepreco…). L’implantation géographique du projet a été déterminante dans sa réalisation.

 
L’activité s’articule autour de deux bâtiments :

Un premier bâtiment accueillant un local atelier

Le local atelier concerne les déchets issus de déchèterie, de la collecte de débarras, d’apport volontaire véhiculé ou issus d’autres collectes. Une fois ces objets acheminés jusqu’au local, une équipe d’agents valoristes effectue un tri permettant de scinder les objets en différentes catégories :

  • les objets qui peuvent partir en commercialisation directement,
  • les objets nécessitant un travail de réparation sur la zone atelier

Les objets qui peuvent partir en commercialisation seront alors identifiés par code barre, puis entreposés dans des caisses à destination du magasin.

En proposant une restauration/réparation des objets :

  • on crée de l’emploi sur un bassin de population qui présente un taux de chômage très supérieur à la moyenne nationale,
  • on travaille des compétences manuelles souvent dévalorisées dans la société actuelle, permettant de ce fait de revaloriser certains métiers oubliés (ébénisterie),
  • on crée du lien social et une société du partage avec les ateliers et les sessions de formation,
  • on crée un modèle qui s’éloigne d’une société consumériste, en développant une société à valeurs positives et qui donne envie aux citoyens de se réappropriés leurs ressources (humaines et matérielles).


La restauration d’objets via des parcours d’insertion permet à la fois d’assurer une reconversion et une requalification de main d’œuvre mais assure également l’approvisionnement en objets (meubles/jouets, appareils électro-ménager) pour une population aux ressources limitées. Comme le procédé cradle to cradle, la volonté est de faire de la valeur avec des valeurs, véritable doctrine de Triselec depuis sa création en 1989.

Un second bâtiment qui accueille le magasin de vente Restore proprement dit, mais au-delà, un lieu de vie qui viendra apporter une visibilité à d’autres associations locales.

Triselec assure la gestion du magasin et l’animation de différentes manifestations sur le réemploi. Le magasin est un espace de vente standardisé répondant aux critères de vente traditionnelle (répartition des objets par nature et destination), les objets ne pouvant rester plus de 3 semaines au magasin, afin d’éviter la lassitude des clients. Les emplois du magasin sont évidemment destinés à l’insertion et offrent aux personnes un tremplin pour des remises à l’emploi sur des postes en tension sur le territoire (vente, logistique, magasinage, …). Afin d’être le plus adapté à la demande des clients, les agents d’accueil du magasin, sont également affectés une semaine sur deux en déchèterie pour répondre au mieux aux besoins exprimés par la clientèle.

Il s’agit d’un projet exemplaire et participatif de promotion de l’économie circulaire,   qui   doit permettre de développer des emplois pour la valorisation et le réemploi des déchets sur le territoire métropolitain. Viser le Zéro déchet, c’est avant tout revoir un mode de vie tourné vers le jetable et le court terme, pour se tourner vers la sobriété et la durabilité. C’est aussi repenser les organisations sociales et les solidarités en favorisant le collectif à la place de l’individuel, en développant les coopérations entre individus et entre les structures.

Restore, c’est aussi la possibilité de travailler avec d’autres partenaires notamment via un Fab’lab afin de produire les éléments manquants permettant de faire renaître ses objets.